Les troubles du sommeil chez les enfants

Adultes ou enfants, pour bien vivre nous avons tous besoin de bien dormir !

Nous passons un tiers de notre vie dans notre lit et ce n’est pas du temps perdu ! Dormir est une activité aussi importante que manger, respirer. En effet, pendant que nous dormons nous récupérons de nos fatigues physiques et nerveuses.

Le sommeil est nécessaire à la croissance des enfants et à la maturation de leur système nerveux.

Pendant son sommeil, l'enfant secrète des hormones de croissance et les informations acquises pendant la journée s’organisent, la mémoire se construit.

Les enfants ont donc besoin de bien dormir pour grandir, apprendre, se développer harmonieusement. 

Un enfant qui ne dort pas perturbe le bon ordre familial et l'harmonie du couple.

Bien plus qu'un adulte, un enfant ressent les influences et les nuisances de son environnement immédiat, mais aussi des événements traumatisants qui peuvent engendrer des troubles du sommeil, des réveils nocturnes, de l'hyper-activité, des reflux ou de l'énurésie ( pipi au lit ).

En voici quelques exemples :

  • Les réseaux telluriques et l'eau souterraine
  • Une mauvaise prise de terre
  • Une antenne-relais en face de la fenêtre de la chambre à coucher
  • Une ligne à haute-tension ou un transformateur de réseau à proximité de la maison
  • Des panneaux solaires sur le toit de la chambre ou un onduleur à l'intérieur de la maison
  • Une mauvaise orientation du lit
  • Une chambre en désordre
  • Des conflits de territoire suite à l'arrivée d'un petit frère ou d'une petite soeur
  • La séparation du couple ou des conflits familiaux
  • Le décès d'un membre de la famille
  • Une hospitalisation
  • Un changement d'école ou un déménagement

Que faire si votre enfant a des visions nocturnes ou des cauchemars, est anormalement nerveux, fait pipi au lit, a des reflux que les médicaments ne peuvent soigner ?

Lorsque toutes les solutions ont échoué, l'intervention d'un géobiologue peut parfois apporter des résultats stupéfiants.

Un examen plus approfondi sur place, le déplacement du lit, des mesures de protections contre les ondes nocives, l'utilisation du Feng-Shui font partie des techniques utilisées pour aménager la chambre de l'enfant et rétablir le sommeil réparateur chez l'enfant mais aussi chez les parents. 

Dans tous les cas, il conviendra de faire preuve de calme et de patience, de ne jamais gronder l'enfant ou se moquer de lui, mais de le rassurer.

Si votre enfant est difficile, si votre bébé a des reflux ou fait pipi au lit ... n'hésitez pas à faire appel à mes services en m'appelant au 0475/239288 

Les troubles du sommeil des bébés

Les troubles du sommeil les plus fréquents chez les bébés sont les difficultés d’endormissements et les réveils multiples après lesquels le nouveau-né n’arrive pas à se rendormir seul.

Avant 6 mois et en dehors des réveils nocturnes normaux dus aux besoins physiologiques du nourrisson, on parle de troubles du sommeil lorsque celui-ci éprouve une difficulté à s'endormir ou à maintenir son état de sommeil, ou encore, s’il n’arrive pas à enchaîner quelques cycles successifs de sommeil.

Autour de l’âge de 6 mois, les troubles du sommeil se manifestent par leur répétition. S’ils ne mettent pas véritablement la vie du bébé en danger, les parents ont eux des difficultés à supporter les pleurs de leur bébé tous les jours et toutes les nuits.

Le sommeil de votre enfant est perturbé si les réveils nocturnes :

  • sont trop fréquents (plus de deux fois par nuit)
  • durent plus de 20 minutes
  • demandent une présence nécessaire des parents qui sont obligés de bercer l’enfant
  • surviennent plus de 4 à 5 nuits / 7 nuits
  • durent depuis au moins 3 mois.

Durant les premières semaines, il est normal que le bébé dorme dans la chambre des parents pour une raison pratique, surtout si la mère l’allaite, mais au bout d’un temps très variable, le bébé doit dormir dans une chambre séparée afin que les parents retrouvent leur vie de couple.

Si les troubles du sommeil de votre bébé se prolongent et que l'avis de votre pédiatre n'a donné aucun résultat, il se peut que ce soit la disposition de la chambre qui pose problèmes. Dans ce cas, une intervention à domicile afin d'en comprendre l'origine et y remédier au plus vite est parfois nécessaire. 

Si c'est le cas, vous pouvez me consulter afin d'effectuer un examen géobiologique de votre habitation.

Les visions nocturnes chez les enfants

Il arrive fréquemment que des enfants soient réveillés pendant la nuit avec des visions nocturnes, parfois même ils sont assis sur leur lit et tiennent la conversation avec une entité énergétique invisible qu'ils peuvent prétendre avoir rencontré durant leur sommeil.

Un médecin pédo-psychiatre pourra vous expliquer que l'enfant confond souvent ses rêves avec la réalisé, comme il peut se comporter avec des jeux symboliques.

J'ai constaté que cela était assez courant chez des enfants qui dorment à hauteur d'une veine d'eau, sur un noeud tellurique et lorsque la prise de terre est absente ou insuffisante. La combinaison de ces 3 élements accentue fortement le phénomène.

Faut-il pour cela s'en inquiéter ? 

Il convient en tous cas de rassurer l'enfant, de l'écouter et de ne surtout pas le gronder ou se moquer de lui.

Durant les 7 ou 8 premières années de son existence, l'enfant reçoit de l'univers toutes sortes d'informations et de ce fait il est beaucoup plus sensible que les adultes à certains phénomènes qui disparaissent spontanément avant d'adolescence.

En changeant le lit de place ou en réorganisant la chambre et en rassurant l'enfant, ce genre de phénomène peut s'atténuer voire disparaître complètement.

Dans tous les cas, n'hésitez pas à demander mon aide ou une visite à domicile.

 

Aujourd'hui, à l'insu de ses parents, un bébé de quelques mois peut totaliser des heures d'exposition quotidienne à des champs électro-magnétiques de très forte intensité.

La chambre d’enfant, à la fois pièce de repos, de jeu et d’étude, est souvent un vrai casse-tête à aménager. Un défi que relève le feng shui, un art ancestral chinois de gestion de l’espace.